Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ti-chariot

Locations of visitors to this page

Archives

Articles Récents

4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 14:49

L'impasse , un film de merde Paul Emploi et du régime de l'auto-entrepreneur. (pour reprendre une collègue de mésaventure)

 

Vous savez que je suis,enfin j'étais ,auto-entrepreneur et que je suis porteuse d'un projet plutôt sympa de boutique.

J'ai couvé 4 ans ce bébé avant de me lancer dans l'auto-entreprise. Et durant les 2 dernières années,j'ai couvé ce projet de boutique avant de me lancer dans l'aventure.(complémentaire à mon statut d'artisan qui me rapporte peu et ne me permet pas d'en vivre) Plus complexe,du fait de location de local commercial;démarches diverses et surtout ,surtout, une formation m'était indispensable. Formation qui consiste à ingurgiter en 70h le programme d'étudiant en école de commerce. AUtant vous dire que j'en chie encaisse.

Tout allait plutôt bien quand un rappel de ma banque m'a fait tilter.

Et là, en soulevant un peu le tapis,je me suis rendue compte que ce cher Paul ,Paul emploi m'avait coupé les vivres!

 

Comme j'étais auto-entrepreneur, je n'ai perçu mon ARE que pendant 15 mois.

Et ,pour faire une belle pub aux employés de Paul,Paul Emploi,  ces derniers ,parachutés de l'ANPE et des ASSEDIC

et ne disposant pas de toutes les informations m'ont TRES mal informée.

En me disant  1) Que je n'avais pas le droit à l'ACCRE

                      2) Que je disposais de mes droits jusque 2013.

                                         ERREUR!!!!

 

Pour l'affirmation 1) , le contraire m'a été démontré en février 2012(!!!!) article en main par la BGE, et pour ce qui concerne l'affirmation 2) on m'avait dit au départ que, si j'avais un chiffre d'affaire nul pour mon activité d'auto-entrepreneur, je serai indemnisée normalement par l'ARE pour les mois concernés, ce qui reportait d'autant l'arrêt du versement de mes aides. Mais c'est faux : même avec 0 € de revenu, je ne suis plus indemnisée.(pour reprendre cette demoiselle dans la même situation)

Ce qui veut dire grosso merdo que depuis Mars 2012,étant arrivée au terme de ces fameux 15 mois, je n'ai plus aucune indemnité ,auxquelles j'ai droit, hein,j'ai cotisé pour y avoir droit, je ne les ai pas volées.

 

S'offaient à moi 3 solutions:

 

*Continuer mon activité et infliger à notre famille un manque à gagner conséquent en numéraire. Vivre sur un seul salaire à 5 , un crédit maison et voiture et des travaux non terminés. Pas être foutue de payer le coiffeur à mon fils ou une paire de chaussures neuves à l'un des mes filles.Régler les factures en retard.. Aurais-je pu me regarder en face longtemps?

 

*Chercher un autre job (ce que j'ai fait, des Cv distribués et des réponses à des annonces),quitte à être caissière chez LIDL, ramasseuse de crottes pour la ville,ou pourquoi pas conseillère au Pôle emploi (tiens ça aurait pû être drôle!) mais juste 4 mois,histoire que je puisse bénéficier de nouveau de mes indemnités (charmant comme programme non?)

 

* Et la solution que j'ai été contrainte de choisir:

Mettre la clé sous la porte et abandonner sur le bord de la route ma petite entreprise. De cette façon, récupérer le versement de mes indemnités , mes droits étant ouverts jusque 2013, rembourser ma banque, payer les chèques refusés,éviter l'interdit bancaire qui me pend au nez. Nan, parce que je me galère pas à ingurgiter des centaines d'informations comptable,juridiques,sociales,financières,markéting,bourrées de gros mots (SONCAS,TVA,Régime réel,SARL,plan de financement,compte de résultat etc...) pour au final créer un BUSINESS PLAN à présenter aux financeurs  si c'est pour être IB!!!

IB,pour les nantis, c'est Interdit Bancaire, ça veut dire que pour un chèque refusé, ça peut vite être la dégringolade. Et en IB, tu ne peux prétendre à aucun prêt! Un peu comme si tu avais contracté une maladie grave,type cancer.

Et malheureusement, à ce jour,je ne dispose pas de fonds propres necessaires à un auto-financement.

Ce qui veut dire, encore, que si ma situation bancaire n'est pas régularisée AVANT que je ne présente mon plan de financement, je pourrai toujours aller me faire foutre pendre!

Et si mon projet tombe à l'eau,faute de financement, j'aurais TOUT perdu pour RIEN!

Ah,non,pardon,pas pour rien, je serai redevenue une assistée grâce aux bons soins prodigués par l'état et sa tentacule,le Pôele emploi, et je serai revenue grossir les rangs des demandeurs d'emploi.

 

J'ai choisi de cesser mon auto-entreprise Ptit Grain De Sel pour éviter le pire. Qui est tout de même en train d'arriver , tout ça passant par l'administration , ce qui ne s'effectue pas en un claquement de doigts!

Si je vous raconte tout ça,ce n'est pas pour faire pleurer dans les chaumières ou sous entendre faire l'aumône,c'est juste pour vous informer de la dure réalité de l'auto-entreprenariat.

Ce n'est pas le pays des bisounours, on bosse (trop)souvent plus qu'un salarié lambda pour 4 fois moins que son salaire et pour au final de retrouver largués comme des merdes.

Un statut batard créé pour réduire les chiffres de demandeurs d'emplois , qui implique presque qu'il est préférable de vivre en "assisté" plutôt que de lutter pour s'en sortir.

Et ça: ça m'est intolérable!

Ca l'est bien davantage lorsque le choix est déjà fait, parce qu'acculée en position inconfortable,avec l'épée de Damoclès au dessus de la tête, tu te dois de choisir.VITE.

 

C'est dur, au quotidien,dedans,devant les autres. Laisser derrière soi le fruit de tous ses rêves pour du fric...

OUi,je suis anéantie,écoeurée et pendant plusieurs jours je n'ai su que pleurer. Comme on pleure un être cher.

Oui,j'ai un autre projet,auquel je tiens avec autant de vigueur que mon état me le permet.

Chaque jour, j'ai peur de ne pas pouvoir éponger à temps.

Chaque nuit,je cauchemarde et me réveille .

Chaque courrier me fait flipper et désespérer.

 

Mais j'ai encore au fond de moi,une envie de réussir et faire de Ptit Grain De Sel une grande et florissante entreprise.

Pourvu que le temps restant avant la présentation du projet me soir favorable.

Aujourd'hui,j'attends encore le document attestant de la radiation de mon AE ,que je dois présenter à Paul Emploi pour récupérer mes indemnités qui vont venir éponger une partie du découvert et éviter de tuer dans l'oeuf mon projet.

 

Je ne suis pas la seule dans cette situation précaire et j'aimerais qu'au nom de toutes les mom preneurs, vous fassiez circuler l'information. Vous pouvez également lire un post similaire sur ce sujet ici, chez les folles marquises qui vit sensiblement la même mésaventure.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tichat
commenter cet article

commentaires

Alesque 22/05/2012 10:39


Bonjour Tichat,


Suite à vos commentaires sur mon blog, je vous propose de communiquer pas mail pour en discuter !


talesk@wanadoo.fr


A bientôt. Alesque

justine and cow 19/05/2012 09:14


Bonne chance petit grain de sel ...c'est pas un grain de sable qui va t'empêcher d'atteindre ton but...d'autant que moi j'suis toujours partante!


des bouquets de pensées positives ....

Pôlette 06/05/2012 09:47


pfff, quelle merde!!! j'avoue que ce domaine m'est inconnu et que je ne peux rien faire pour t'aider, mais y a pas à dire, ça fait vraiment chier pour toi !!!

Créasof 04/05/2012 17:34


Bonjour Tichat !


Inutile de te dire que les méandres de l'entreprise, nous sommes nombreux à en subir les conséquences. Effectivement, le statut d'auto entrepreneur n'est pas des plus confortable... C'est la
raison pour laquelle je n'en ai pas voulu... Dans notre situation, nous avons de nombreux choix de status économiques et juridiques qui nous sont "offerts" (ouais tu parles !!) mais le statut
d'auto-entrepreneur est vraiment fait pour des personnes salariées d'un côté qui bricolent de l'autre et participent à peu d'expo et vendent peu au final.


De mon côté, je me suis mise en micro-entreprise (ça c'est pour le côté juridique). Je suis en BIC pour le statut économique. J'ai choisi délibéremment de m'inscrire en artiste libre, c'est à
dire auprès de l'URSSAF car je ne voulais pas être artisane. Quand mon chiffre est merdique et c'est souvent le cas depuis la crise, je suis inscrite chez Paul, comme toi. Sauf que je peux
bénéficier d'une exception. En tant qu'artiste libre, on peut être indemnisé par Paul en déclarant son chiffre mensuellement. Tout ceci est recoupé annuellement par la feuille d'impôts. Si
j'avais été en micro BIC mais à la Chambre de Métiers, on m'aurait appliqué le forfait créateur d'entreprise et du coup je n'aurais rien pu toucher. Tous les employés de Paul ne sont pas au
courant de cette exception et souvent quand je me réinscris chez Paul je dois me battre pour faire valoir mes droits à nouveau... 


Peut-être peux-tu créer en micro-BIC (moi j'ai une déclaration annuelle à RSI et CIPAV et ça me va bien vu la taille de mon chiffre !! Je bénéficie de 75 % d'exhonération fiscale, c'est bien
aussi...) à l'URSSAF en tant qu'artiste libre... 


Je te souhaite bon courage dans tes démarches... Je sais que tu en as besoin.


A bientôt